jeudi 1 octobre 2009

Le Ramat de la typographie a fait des petits en Europe

Le Ramat européen de la typographie de Romain Muller, encore tout chaud, est rédigé entièrement en nouvelle orthographe.

Court extrait de l'index, déjà disponible sur le Web:

Maginot (la ligne) 40
mai 68 (les
évènements de) 40
maison 137
maison (histoire) et
maj. 36
maitre (fém.) 144
majuscules
— accents dans les
abrév. et sigles 46
— accentuées



Ça vous choque?
Pas moi.

Il est d'autres domaines de normalisation langagière en lesquels le Québec fait école...

Yep, la résistance française ("Le genre est inhérent au nom! Le genre est inhérent au nom!") s'épuise, la pratique de féminisation des titres ("[...] phénomène qui s’inscrit dans le sillage du féminisme nord-américain]*) fait son chemin.

Anecdote
Ho, ça me rappelle l'histoire de cet excellent professeur de linguistique de l'Université de Sherbrooke, locomotive, par ailleurs, de l'admirable "Dictionnaire de la langue française" (dictionnaire de contenu entièrement original et québécois), Pierre Martel, pour ne pas le nommer, qui nous racontait cet incident survenu alors qu'il présentait une conférence en France.

Au cours de sa présentation, certainement exprimée dans une langue impeccable, Martel a fait usage d'un titre de fonction féminisé. Fin des années 1990. À cette époque, la féminisation des titres était encore largement perçue, en France, moins en Belgique et en Suisse, comme le fait d'une horde de femelles américaines hystériques. De fait, un linguiste français de l'auditoire, voyant dans cette parole un acte militant doublé d'une troublante provocation à l'égard de la tradition linguistique française, aurait ainsi, d'après mon souvenir de la narration, interrompu Martel:

"Monsieur, ceci est puéril et nuisible."

(de mémoire, hein!)

Le genre est inhérent au nom, les gars.

Répétez après moi.

Tout ça pour vous dire que le Ramat européen est à jour aussi sur les pratiques de féminisation des titres.

C'est la révolution en marche.
Une étape de plus de la marche victorieuse et conquérante des normalisateurs d'Amérique francophone.


___________________________________
* Pierrette Vachon-L'heureux, OQLF

1 commentaire:

  1. Moi ça m'épate !!
    "merci professeur !!"
    Bon, non, blague à part, ça m'épate quand même. Et effectivement, en France, je... Suis sûre que dans les années "nonantes" ça passait pour de la provocation de femelle.

    Alors... Réactionnaires ?
    Machos ?
    Un peu des deux ?

    Ce qui m'étonne c'est l'attachement moindre des deux grands pays francophones environnants (belgique et suisse)
    mais sans doute le caractère plurilinguiste (??) de ces pays explique cela ?!! :)

    RépondreSupprimer